Iserna

Implants

Pour tout exemple relatif aux possibilités que présentent les implants, nous vous renvoyons au menu de la page d’accueil. En cliquant sur « Exemples de traitements », vous verrez s’afficher des photos illustrant les possibilités qu’offrent nos traitements.

  • Les implants, de quel matériaux sont-ils faits?

    Les cas de rejet du titane par notre corps sont extrêmement rares. C’est la raison pour laquelle ce matériau s’utilise pour des prothèses de la hanche, des stimulateurs cardiaques, ou encore, pour recomposer des os après des fractures, toutes les parties fracturées étant soudées par des plaquettes et des vis en titane. Un implant en titane ne se voit pas dans la bouche, car au dessus de l’implant sera vissée ou collée une dent qui correspond à la forme et respecte la couleur naturelle de la (des) dent(s) manquante(s).

  • Qui entre en ligne de compte pour un implant dentaire?

    En règle générale, les implants dentaires se pratiquent des l’âge adulte. Il n’y a pas de limite d’âge.

  • Combien de temps dure le traitement?

    La durée du traitement sera fonction de la complexité de ce dernier. L’intervention chirurgicale peut osciller entre 30 minutes et 3 heures. S’ensuivront 2 à 3 de traitements postopératoires, chacun de 15 à 30 minutes. La phase de guérison, à compter du placement de l’implant, prend 12 semaines en moyenne. Ce n’est qu’à ce moment que le suivi prothétique pourra s’entamer (couronne, bridge ou prothèse). La trajectoire prothétique varie entre 3 à 9 semaines. La phase de guérison, nécessitant une procédure de constitution osseuse, peut prendre 4 à 9 mois, en fonction du type de matériel requis (matériel osseux propre ou matériel de substitution). Les interventions comprenant également un volet esthétique prennent, en général, plus de temps. Une chose est sûre : travailler dans la précipitation n’est jamais favorable à un résultat final prévisible.

  • Quel est le système d’implant utilisé?

    S’il existe des milliers de systèmes d’implants, il n’y a que quelques systèmes pour lesquels des entreprises de renom assurent un suivi : nous ne travaillons dès lors qu’avec les 3 plus grandes entreprises suivantes : Dentsply Friadent, Nobel Biocare et Straumann

  • Que coûte un traitement?

    Il est impossible de prédire exactement ce que coûtera un traitement. En effet, la complexité, le nombre d’interventions requises, les coûts liés aux techniques et aux matériaux utilisés et le nombre d’implants que requiert chaque traitement sont uniques. Les souhaits des clients peuvent également avoir un effet sur les coûts. Raison pour laquelle nous ne donnons jamais d’indication tarifaire sans avoir vu le patient au préalable. Ce n’est qu’après une première consultation que nous élaborerons un plan de traitement et soumettrons une offre. En règle générale, nous utilisons un système d’implant structuré en une phase, c’est-à-dire que dans la plupart des cas, hormis les implants concernant des zones esthétiques, une seule intervention sera requise pour placer les implants, ce qui est bon pour le portefeuille !

  • Le traitement engendrera-t-il des désagréments?

    En fonction de l’envergure de l’opération, vous devrez tenir compte d’une tuméfaction certaine et d’une décoloration temporaire des muqueuses, des joues et des lèvres. Ce n’est qu’exceptionnellement que ces inconforts se révèlent importants. Vous recevrez une compresse froide après l’intervention en vue de limiter ces inconforts, vous devrez l’appliquer pendant 15 à 30 minutes sur votre visage. Vous pouvez répéter ce geste à la maison, avec des compresses froides ou des glaçons dans un sachet. La tuméfaction disparaît généralement au bout de quatre jours. Il peut arriver que la nuque se décolore également, surtout après un ajout osseux. Parfois, de légers saignements peuvent survenir, ceux-ci s’arrêtant toutefois si vous mordez pendant quelques temps sur un gaze. Il se peut également que vous ressentiez de légers picotements ou engourdissements à la lèvre inférieure. D’ordinaire ces sensations disparaissent naturellement. En rinçant votre bouche avec un produit désinfectant (ex. : Corsodyl® ou Perio-Aid®), vos dents et votre langue sont susceptibles de décolorer. Le dépôt sur votre langue disparaîtra cependant dès que vous arrêtez la prise du produit. Pour ce qui est de vos dents, nous les nettoierons en profondeur.

  • Les mutualités remboursent-elles les traitements comprenant des implants?

    Les mutualités « ordinaires » ne remboursent que les patients de plus de 70 ans, après qu’ils ont porté pendant au moins un an un dentier complet et qu’il s’avère qu’il va de pair avec trop de désagréments. Ces patients peuvent bénéficier d’une intervention pour deux implants stabilisant une prothèse amovible. Les autres cas n’entrent pas en ligne de compte pour un remboursement, à moins que vous n’ayez une assurance privée et qu’elle ne prévoie un remboursement (ex. : DKV, Dentalia).

  • Quels sont les avantages et les inconvénients liés aux implants?

    Avantages :
    - Les implants sont fixés dans les mâchoires et permettent une construction fixe
    - Le dentier procure une sensation de naturel, ce qui se traduit par des avantages psychologiques évidents
    - Les implants procurent plus de confort que les constructions amovibles
    - Les mâchoires gardent leur forme
    - Les dents ou molaires propres ne doivent pas être limés (comme pour les bridges)
    - Les implants sont résistants et insensibles aux bactéries à l’origine de caries

    Inconvénients :
    - C’est un traitement onéreux
    - Ce traitement peut s’inscrire dans la durée
    - Il s’agit d’une intervention chirurgicale
    - Parfois des raisons médicales empêchent toute intervention

  • Le traitement est-il douloureux?

    Il va de soi qu’il y a des différences individuelles, mais en règle générale, la douleur n’est pas au rendez-vous. Le traitement en soi n’est pas douloureux vu qu’il est réalisé sous anesthésie locale. Néanmoins, des douleurs postopératoires peuvent survenir, douleurs contre lesquelles nous pouvons vous prescrire des analgésiques. Vous pourriez même les prendre avant le traitement.

  • Suis-je trop jeune ou trop âgé pour des implants?

    En principe, vous n’êtes jamais trop âgé pour ce type d’intervention. Pour autant que vous soyez en bonne santé et que votre condition physique le permette. Nombre de personnes de plus de 90 ans ont des implants récents et se portent très bien ! En revanche, il se peut que vous soyez trop jeune pour ce type d’intervention. Il est conseillé de ne rien prévoir avant l’âge de 20 ans. Mieux vaut, en attendant, opter pour une construction temporaire. En effet, il est primordial que les mâchoires soient parvenues au terme de leur croissance. Ce qui varie d’individu à individu. Si l’on opère trop tôt, l’implant se « fixera » et n’évoluera pas avec la mâchoire, contrairement aux autres dents et molaires. L’implant restera donc en dessous du niveau des dents voisines, ce qui n’est pas esthétique et difficilement remédiable. Pour que nous ne procédions pas à des interventions trop précoces, nous proposons de faire des radiographies crâniennes à intervalles réguliers afin de pouvoir les comparer. Si aucune différence ne s’en dégage, cela implique la fin de la croissance et la possibilité de procéder à un implant.

  • Quelle est la durée de vie d’un implant?

    Les premiers implants ont été placés dans les années soixante.
    En théorie, une fois placés et soudés, les implants se gardent toute une vie. Comme les dents...

  • Les implants sont-ils garantis?

    Un implant se place dans un organisme vivant, lequel a parfois des réactions imprévues. Que l’implant se soude ou non dépend également de la collaboration du patient. Si elle s’avère insuffisante, nous ne pouvons en assumer la responsabilité. Toutefois, si jamais un problème devait se poser, nous mettrions tout en œuvre pour parvenir à une solution satisfaisante.

  • Une construction implantaire peut-elle se faire en un seul jour?

    En règle générale, plus les implants ont le temps de se souder, moins il n’y a de risques postopératoires. Si la mâchoire inférieure ne présente plus que quelques dents, ou que ces dernières ont été enlevées récemment, mais que la présence osseuse suffise, un bridge fixe sur 3 ou plusieurs implants solides peut se faire en un jour. Ainsi vous pouvez déjà prendre un léger dîner le soir venu. La forme de la mâchoire doit cependant s’y prêter, vu que les implants sont réalisés par le biais d’un modèle et visent à un endroit spécifique. Si une dent manque ou doit être enlevée, si les os sont en bonne forme et qu’il n’y a pas d’infection, nous pouvons placer une couronne temporaire, et ce, immédiatement après la pose de l’implant.

  • Un implant peut-il être rejeté?

    Non ! Un implant se compose de titane et dispose d’une surface extérieure en oxyde de titane, ce qui est extrêmement biocompatible. Cela veut dire que l’os le considère comme faisant partie intégrante du corps et tend à s’y souder. Il arrive cependant qu’un implant se perde (cf. « Quelle est la durée de vie d’un implant ? »). Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation:

    - Une contamination (= infection bactériale) a eu lieu pendant la pose (raison pour laquelle nous travaillons de manière stérile)
    - L’implant est trop sollicité, ex. : des implants très courts et des couronnes cliniques très longues combinées à des grincements des dents (ici aussi, une période de guérison appropriée importe beaucoup)
    - Un environnement buccal très agressif : il se peut que des bactéries très agressives soient présentes dans la bouche. Elles peuvent se coller à la superficie de l’implant et engendrer une infections des gencives. L’implant perd ainsi son point d’appui. Il convient donc d’éliminer ces bactéries par une hygiène buccale adéquate et une thérapie antimicrobienne éventuelle
    - Des circonstances physiques défavorables, à l’instar d’implants dans des zones traitées aux rayons, une bouche très sèche due à une maladie auto-immune (M. Sjögren)
    - Une combinaison des éléments précités

  • Peut-on placer un second implant après la perte d’un premier?

    En principe oui. Tout dépend de la cause de la perte de l’implant. Si nous pouvons éliminer la cause, et que l’os guérit bien, nous pouvons replacer un nouvel implant avec succès.

  • Voit-on la différence entre des couronnes sur implants et les dents propres?

    En règle générale, les couronnes et les bridges sur implants peuvent être conçus de manière à passer inaperçus. Seule une inspection très minutieuse permettra de distinguer une quelconque différence avec les dents et les molaires propres, mais ceci vaut aussi pour les couronnes et les bridges conventionnels. Qui plus est, l’aspect esthétique est en évolution perpétuelle. Depuis que le l’osséointégration (le soudage) ne pose plus de problème, les chercheurs de par le monde tentent de donner un côté plus naturel et esthétique aux couronnes et bridges sur implants.

  • Quand faut-il éviter les implants?

    Le succès d’un traitement implantaire dépend d’un certain nombre de facteurs. D’abord, il faut être en bonne santé (pas de récent traitement aux rayons de la région du cou ou du crâne, pas de diabète non contrôlé ou d’utilisation de certains médicaments ou corticostéroïdes). L’ostéoporose ne pose pas un problème en soi mais requiert souvent une période de soudage plus longue. En cas d’hygiène buccale insuffisante, de grincements de dents ou encore si vous fumer, le risque de problème s’accroît sensiblement. S’il y a des problèmes de gencives, il faudra les traiter en profondeur.

  • Que faut-il proscrire avant et après le traitement?

    Il faut éviter le plus possible de consommer de l’alcool pendant les deux premières semaines suivant le traitement; Après l’intervention, nous déconseillons fortement de fumer avant six semaines. En effet, la cigarette nuit fortement à la guérison. La première semaine, si vous n’avez plus de dents, vous ne pourrez manger, en fonction de l’envergure de l’opération, que de la nourriture moulinée. Souvent vous ne pourrez pas mettre votre prothèse. Eviter de surcharger la zone opérée. Ne mettez pas de maquillage ou de rouge à lèvres avant l’opération ! Sinon il faudra tout enlever. Si vous avez une prothèse dentaire, vous ne pourrez pas la portez avant qu’elle ne soit adaptée par votre dentiste Cela peut se faire directement après l’opération, ou, parfois, une à deux semaines après celle-ci. L’objectif étant bien entendu de réduire au plus la période « sans dents ».

Questions?